Aurélie Eymard, éducatrice spécialisée et enseignante à distance pendant le confinement

Aurélie Eymard est enseignante à l’IUT2 en Sciences de l’éducation. Elle travaille également à mi-temps en tant qu’éducatrice spécialisée dans une structure d’accompagnement de jeunes en situation de handicap moteur. Pendant le confinement, son institution a été nommée première structure d’hébergement d’urgence pour les personnes en situation de handicap par l’Agence Régionale de Santé. Il a donc fallu s’adapter à cette situation inédite. Sa fonction d’éducatrice spécialisée s’est organisée sur des horaires de nuit, en binôme avec un professionnel du secteur paramédical, dans l’unité de confinement pour les personnes ayant contracté le Covid-19.

En parallèle, elle a gardé contact par mail et par téléphone avec les étudiants de l’IUT2, pour les soutenir et leur permettre de finaliser les écrits pour le Diplôme d’État.

Quand elle aborde les conséquences du déconfinement sur son travail, en tant qu’éducatrice tout comme en tant qu’enseignante, elle observe un changement de rythme global : toute l’organisation de son institution a été repensée pour mettre en place les recommandations et les gestes barrières. La scolarité des jeunes en situation d’handicap se déroule toujours à distance, et donc au sein du centre d’accueil. “À la rentrée prochaine, nous devrons probablement nous organiser en tenant compte des temps de présence au lycée. Je ne suis pas inquiète pour la rentrée. Je fais confiance à la créativité des travailleurs sociaux et des collègues para-médicaux pour travailler autrement et pour accompagner aux mieux les jeunes”.

Du côté de l’IUT, Aurélie Eymard voit en cette situation l’occasion d’innover dans les modalités pédagogiques, tout en prenant en compte les situations de chaque étudiant (équipement informatique, connexion, temps consacré à la formation…) pour garantir des conditions de formation satisfaisantes. Bien que les nouvelles technologies soient un outil précieux, elle insiste sur l’importance de préserver le lien avec les étudiants par des temps en présentiel.

 

Crédit photo : #UGAOnEstEnsembles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *