Financial Reporting Workshop Grenoble 2015

Le thème général de la conférence est « Comptabilité et Technologie », faisant émerger quelques pistes de recherche qui ne sont ni exhaustives ni exclusives.

Technologies et information financière

Le financement des technologies et des entreprises : existent-ils des spécificités des fonds dédiés à  la technologie ? Est-­il possible de comprendre/cartographier les risques auxquels la technologie est exposée ? Les  actifs  technologiques  –  tels  que  les  brevets  –  peuvent-­ils servir de garanties de financement ?

  • L’évaluation  des  actifs  technologiques  :  existe-­t-­il  une  méthode  d’évaluation propre à capturer les spécificités technologiques, les facteurs de contingence des actifs technologiques (ou non) ?
  • La  définition  et  la  reconnaissance  des  actifs  spécifiques/stratégiques  :  Le changement de définition préconisé dans la proposition de Cadre Conceptuel de l’IASB est-­t-il significatif ? Un actif incertain, invisible ou intangible est-­il mesurable  ?  La  complexité  de  la  mesure  complique‐t-­elle   le  travail  de l’auditeur ? Quelles propositions de comptabilisation et de mesure peut-­on formuler au sujet des actifs incertains, invisibles ou immatériels ?
  • S’agissant des  technologies, quels sont les besoins des apporteurs de fonds en matière de divulgations comptables (marchés financiers – business angels – VC/ fonds d’investissement – fournisseurs de dettes)?

Technologies, cadre légal et risques

Les technologies modernes pourraient être associées à des droits (d’usage, de propriété…); quelle est l’importance de ces droits légaux dans la définition de l’actif ?

Existent-ils des liens entre droits légaux et risques ?

En outre, les droits légaux contribuent-­ils à la réduction ou à la hausse de l’exposition aux risques ?

Le méta  data/big data, en tant qu’outil complémentaire au service de la  comptabilité

  • Quelle sorte d’information le meta data ou le big data peuvent-­il apporter ?
  • Le big data facilite-­t-­il la détection des fraudes ou d’autres formes de risques ?
  • Comment utiliser le big data : comment les professionnels du chiffre peuvent-­ils participer au processus de constitution du big data ?

•Cadres  actuels et futurs de l’information extra­financière / environnementale

Un cadre informationnel mondial est-­t-il désirable ? Sommes-­nous en mesure de le concevoir ?  Quelles informations sont  nécessaires pour améliorer notre compréhension de l’impact environnemental ?

L’introduction et l’efficacité des IAS/IFRS

les recherches  et  divulgations portant sur l’immatériel ont-­elles contribué à mieux saisir la complexité ? Les coûts et actifs de R&D ou la comptabilité en général ont-­t-ils contribué à mieux saisir la complexité ?

La relation entre la comptabilité financière et la gouvernance

Quels nouveaux modèles de gouvernance pouvons–nous penser pour en doter les structures organisationnelles  complexes  (partenariats  public-privé,  collectivités…) ?

Choix  comptables  et  qualités  des résultats

Ce sont également des sujets permettant d’aborder les liens entre la préférence pour un outil et son impact.